Panneaux solaires photovoltaïque sur un toit
Dossier
Insecte Biodiversité
Eclair Energie

Photovoltaïque et biodiversité

Publié le 5 novembre 2021

électrifier le mix énergétique et protéger la biodiversité

France Nature Environnement Centre-Val de Loire est résolument engagée dans la transition énergétique qui repose sur 3 piliers : mettre l’accent sur la sobriété et l’efficacité énergétiques et tourner le dos aux énergies fissibles et fossiles grâce aux énergies renouvelables.

LES ENJEUX DU PHOTOVOLTAÏQUE EN FRANCE

L’énergie solaire est l’énergie la plus répandue et la mieux répartie dans le monde. Son gisement est considérable : le rayonnement solaire qui parvient sur la Terre en un an représente plus de 10 000 fois la consommation mondiale d’énergie, toutes formes et usages confondus. Et la France est bien pourvue, elle dispose du 5e gisement européen. Cette énergie est utilisée à la fois pour produire de l’électricité (solaire photovoltaïque) et de la chaleur (solaire thermique).

La filière solaire photovoltaïque s’est fortement développée en France depuis 2009. Bien que la part de l’électricité photovoltaïque dans la consommation brute d’électricité soit encore faible, 3.1 % en 2021 (14 GW installés, 14.8 TWh produits) en France, cette part progresse très vite et le gisement solaire potentiel mobilisable français est très important. L’ADEME a ainsi identifié un gisement potentiel sur friches et parkings conséquent (entre 10 et 50 GW), à mettre en regard avec les objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie : 20,1 GW en 2023, entre 35-44 GW en 2028, dont 25 GW au sol, ce qui implique un rythme d’installation de 2-3 GW par an (vs 1 GW ces dernières années). Le gisement en toiture est également important.

 

 

1. Une technologie fiable et performante

2. Une technologie faiblement polluante, avec un temps de retour énergétique court

3. Une forte recyclabilité des matériaux utilisés

4. Une forte complémentarité avec l’éolien

5. Un levier pour le développement économique des territoires

6. Une énergie compétitive, distribuée sur tout le territoire

327 MW
de puissance électrique photovoltaïque installée en région CVL
Couverture livret PV

L’impact des panneaux solaires photovoltaïques sur la biodiversité en région Centre-Val de Loire

En 2019, la  région Centre-Val de Loire a produit 75,7 TWh d’électricité (soit environ 14% de l’électricité totale produite en France) pour une consommation de 17,2 TWh. Largement excédentaire, 95% de cette électricité produite dans la région vient de la filière nucléaire. Les EnR quant à elles, produisent 3,5 TWh notamment grâce à l’éolien qui contribue à hauteur de 2,7 TWh.

Au nombre de 16 394, les installations de panneaux solaires photovoltaïques en région Centre-Val de Loire représentent 3,58% du parc national, pour une puissance installée de 327 MW, soit presque 4 fois moins que sur l’éolien. Un retard à rattraper en investissant massivement dans la transition écologique tout en appliquant des mesures respectueuses de la biodiversité, mais aussi de sobriété  !

 

6 recommandations pour une meilleure gestion de la biodiversité

  1. Totale approbation aux projets de PV sur ombrières, toitures existantes et futures (ces dernières devant démontrer leur propre usage qui ne soit pas lié à la seule production photovoltaïque) ;
  2. Étude systématique d’infaisabilité lors de construction de nouveaux bâtiments pour l’installation de PV en toiture ;
  3. Approbation aux projets de PV au sol dédiés à l’autoconsommation de maison individuelle et isolat
  4. Étude avec une APNE sur la biodiversité au cas par cas pour les projets de PV au sol sur les milieux dégradés : friches (industrielles, artisanales, commerciales, militaires) ou carrières et anciennes décharges réhabilitées. Dans le cas d’une acceptation du projet, le suivi des aménagements favorisant la biodiversité est obligatoire pendant une période de 10 ans. 
  5. Stricte opposition aux projets de PV au sol sur des milieux naturels classés (Natura 2000, ZNIEFF, NS, APPB), des zones humides, des prairies, des espaces boisés ou cultivés, y compris les jachères et friches agricoles.
  6. Opposition aux projets de PV sur des milieux aquatiques tant que les impacts n’auront pas été mieux définis.

Pour aller plus loin

Actualité
Affiche
Insecte Biodiversité

Webinaire 2/2 - Mieux comprendre les politiques biodiversité en région Centre-Val de Loire

Publié le 27 octobre 2022
Préserver la biodiversité est indispensable pour lutter contre la 6e extinction de masse du…
Actualité
affiche webinaire
Insecte Biodiversité

Webinaire 1/2 - Comprendre la stratégie nationale biodiversité

Publié le 12 octobre 2022
Préserver la biodiversité est indispensable pour lutter contre la 6e extinction de masse du…
Actualité
Affiche
Insecte Biodiversité

Vous intervenez sur le Bâti : pensez Biodiversité !

Publié le 10 octobre 2022
Vous rénovez un bâtiment et vous souhaitez sauvegarder la faune présente, ou créer un nid…
Actualité
affiche festival pont chevron
Insecte Biodiversité

Quand art et biodiversité se mélangent

Publié le 6 octobre 2022
Notre environnement est un écosystème complexe, et la diversité des espèces qu’il abrite est…