Fourmi
Je m'engage

Inventaire de la biodiversité communale en région Centre-Val de Loire

Logos IBC

Depuis 2010, le réseau associatif de FNE Centre-Val de Loire accompagne les communes dans la connaissance et la prise en compte de la biodiversité de leur territoire. Cette démarche a été initiée dans le cadre de la stratégie pour la biodiversité du Conseil régional suite au constat global d’érosion de la biodiversité qu’elle soit remarquable ou ordinaire.

L’Inventaire et la valorisation de la Biodiversité Communale (IBC) permet d’avoir une connaissance du patrimoine naturel suffisante sur un territoire communal, pour orienter ou affiner des projets de développement locaux : mise en place ou révision de Plan Locaux d’Urbanisme (PLU) communaux ou intercommunaux, déclinaison locale de la Trame Verte et Bleue (TVB), projets d’aménagements touristiques, économiques ou urbains…

117
communes se sont engagées dans une démarche IBC au 31/08/2021

 

Objectifs 

  • Réaliser un état des lieux du patrimoine naturel communal connu (faune, flore et milieux) afin d’identifier les enjeux majeurs liés à la biodiversité remarquable et ordinaire et en améliorer la connaissance via des inventaires ;
  • Sensibiliser et mobiliser élus, agents techniques et citoyens pour conserver ou restaurer la richesse faunistique et floristique du territoire communal ;
  • Initier des actions concrètes de prise en compte de la biodiversité sur le territoire communal et valoriser cette biodiversité ;
  • Accompagner les communes volontaires pour les amener vers une gestion de leur territoire favorable à la biodiversité ;
  • Guider les élus vers l’intégration des résultats des IBC dans les projets d’aménagement de leur commune ainsi que dans l’évolution des documents d’urbanisme (SCOT, PLU…), pour une meilleure prise en compte des noyaux et corridors de biodiversité (Trame verte et bleue).

 

 Déroulé de l’action répartie sur 2 ans (environ 45 jours)

  • Création d’un comité de suivi de l’action (élus, habitants, membres des services techniques, membres d’associations locales, etc.) et définition des zones à enjeux de la commune.
  • Synthèse bibliographique des données existantes sur le patrimoine naturel communal connu.
  • Enquête auprès de personnes ressources, naturalistes locaux, habitants de la commune, associations de pêche et de chasse…
  • Inventaires ciblés non-exhaustifs sur divers groupes d’étude : Milieux, Flore, Amphibiens, Reptiles, Oiseaux, Mammifères, Insectes,…
  • Sensibilisation des élus, des agents techniques et du grand public (restitution publique des résultats d’inventaires, sorties natures, conférences, animations scolaires, formation des techniciens de la commune…).
  • Pistes d’actions à mener par la commune sur son territoire (fiches de synthèse par milieu, par espèce ou encore par zone à enjeu).

 

Signature IBC Checy

Financement des IBC

Les IBC sont financés via les Contrats régionaux de solidarité territoriale (CRST) portés par les Pays ou les agglomérations sur une enveloppe délivrée par le Conseil régional (au taux de 80 %). Deux modalités de financement :

  • Action et montage administratif portés par la commune ou une intercommunalité qui lance un appel d’offre ;
  • Action et montage administratif portés par l’association compétente qui mène le travail en régie en partenariat avec la commune sur décision du Conseil municipal.

Grâce au concours financier de l’Office français de la biodiversité (OFB), il est également possible pour les collectivités de mettre en place une démarche philosophiquement similaire aux IBC, les atlas de la biodiversité communale (ABC).

Les différences sont principalement liées au mode de financement du projet, à savoir que dans le cadre d’un ABC, les collectivités doivent déposer un dossier auprès de l’OFB dans le cadre de son Appel à projet annuel après avoir identifié la ou les structures compétences pour réaliser les inventaires et les actions de sensibilisation.

Animation IBC

Les IBC et ABC peuvent se décliner à l’échelle intercommunale.

Le réseau associatif alerte sur l’importance de garder l’échelon communal comme clé d’enter principale pour conserver un lien fort avec l’équipe municipale qui suivra le déroulement du projet et les habitants. Même si certaines actions peuvent être mutualisées entre collectivités d’une même communauté de commune par exemple, et si l’analyse des enjeux de biodiversité à l’échelle de plusieurs communes peut s’entendre, il dommage de s’éloigner du cœur même de ce projet initial qui était de mobiliser les communes à leur biodiversité et comment la préserver au mieux.

Les IBC et ABC constituent le point de départ pour obtenir une reconnaissance Territoires engagés pour la nature (TEN).

  • Il s’agit pour une collectivité de déposer une candidature lors de l’appel annuel du 15 juin au 15 décembre afin de s’engager à faire le bilan de leurs pratiques actuelles et présenter un plan d’action sur 3 ans qui chercher à rassembler l’ensemble des services de la collectivité et les acteurs du territoire, proposer des objectifs de résultat précis et prévoir un suivi, conduire à des effets positifs significatifs allant au-delà de la réglementation et des actions déjà réalisées, contribuer à la mise en œuvre des politiques publiques régionales et nationales (Plan national biodiversité notamment).

Pour en savoir plus sur la démarche TEN, rdv sur le portail régional de la biodiversité https://www.biodiversite-centrevaldeloire.fr/agir/etre-accompagne/ten

Les inventaires communaux : une compétence du réseau FNE Centre-Val de Loire

Les associations du réseau FNE Centre-Val de Loire ont mené plus d’une centaine d’inventaires partout en région depuis 2010.